Yann Vigil Hoareau



Hoareau, Y. & Legros, D. (2005). Quelles contraintes la mémoire exerce-t-elle dans la production du sens ? Effets des contextes linguistiques et culturels sur l'activation de la Mémoire de Travail à Long Terme dans la construction de la signification d'un texte. Colloque Inter Labo 2005 (CIL 2005) Le sens, c'est de la dynamique ! La construction du sens en Sciences du Langage et en psychologie, Montpellier les 9 et 10 juin 2005. (TCAN/CNRS).

  Contextes, langage et cognition

Présentation

Les situations d'apprentissage en contextes multiculturels et/ou multilingues proposent en particulier aux psychologues des alternatives écologiques pour la réflexion sur les contraintes qui régissent les apprentissages ou, pour ce qui nous concerne, sur les facteurs qui favoriseraient l'aide à l'activation ou à la construction de connaissances. Nous nous appuyons sur une analyse fine du paradigme de Kintsch (1998) et ne nous concentrons plus seulement sur le modèle Construction-Intégration (CI), mais sur la théorie de l'activation des connaissances en MLT qui supporte le modèle CI lui-même, à savoir la Mémoire de Travail à Long Terme (MTLT) (Ericsson & Kintsch, 1995).
C'est à partir d'une réflexion fine sur cette théorie de l'activation des connaissances que nous avons réalisé différentes recherches en contextes multiculturelles pour valider des hypothèses non plus seulement sur la compréhension de texte, mais sur l'activation et la construction de connaissances via les tâches de lecture et de production qui trouvent alors un cadre conceptuel commun (voir Kellogg, 2001 ; Mac Cutchen 2001). La MTLT est la structure responsable à la fois de l'activation et de la structuration des connaissances en MLT (Ericsson & Kintsch 1995 ; Kintsch, 1998) et, par conséquent, la structure qui rend compte de la sensibilité du système cognitif au contexte lors de la construction du sens.
Le but de notre communication est de montrer que les données de nos travaux sur les effets des contextes linguistiques et culturels dans la compréhension de textes et la construction des connaissances sont compatibles avec l'hypothèse d'une implication de la théorie de la MTLT dans la dynamique de la construction du sens. Cette hypothèse permet non seulement de (ré)intérroger les modèles de référence, mais aussi d'ouvrir des perspectives nouvelles à la didactique cognitive du texte (Hoareau et al., 2005) et aux développements de l'apprentissage à distance et/ou via un support numérique (Legros & al., 2005).

Références

Ericsson, K. A. & Kintsch, W. (1995). Long-term working memory. Psychological Review, 102, 211-245
Hoareau, Y . Legros, D., Cordier, M., Makhlouf, M., Acuña, T. & Khalis, A. (2005). Étude du rôle de la lecture de texte en français langue de scolarité en contexte bilingue et en situation de diglossie sur la réécriture d'un texte explicatif.. 1er colloque international de didactique cognitive. Français langue étrangère/langue seconde/langue maternelle. (DidCog, 2005). Toulouse 26-28 janvier 2005.   Lire
Kellogg, R. T. (2001). Long-term working memory in text production. Memory & Cognition, 29, 43-52.
Kintsch, W. (1998). Comprehension: A paradigm for cognition. New York: Cambridge University Press.
Legros, D., Hoareau, Y., Gabsi, A., Makhlouf, M., Marin, B., Maître de Pembroke, E., Khebbeb, A. & Crinon, J. (soumis). Nouvelles technologies et apprentissage. Des TIC aux NTIC… Des aides à la compréhension et à la production aux aides à la co-compréhension et à la co-production de textes. Psychologie Française. N ° spécial " Hypermédias et apprentissages ".
Mc Cutchen, D. (2000). "Knowledge, processing, and working memory: Implications for a theory of writing", Educational Psychologist, 35, 1, 2000, pp. 13-2.