Coditexte 

École, langage, apprentissage

Coordination : 

Les recherches

° Hypertexte et aide à la lecture et à la construction de connaissances

° Analyse des activités d'écriture et de réécriture chez des apprenants utilisant les TIC :
   le travail collaboratif à distance


° Les dispositifs d'écriture dans la formation des enseignants

° Enseigner / apprendre à produire des textes informatifs et des textes de fiction

    Page d'accueil

 

 

° Hypertexte et aide à la lecture et à la construction de connaissances

Cette recherche vise (i) à mettre au point un logiciel d'aide à la compréhension de textes documentaires à dominante explicative, destiné aux élèves de la fin de le l'école élémentaire et du début du collège, et (ii) à évaluer les effets de son utilisation par ces élèves sur leurs progrès en compréhension des textes. Elle est fondée sur une analyse, des difficultés de lecture des élèves à l'entrée au collège.

Une recherche préliminaire a donc cherché à valider l'effet sur la compréhension et sur l'acquisition de connaissances de l'ajout, par des liens hypertextes, d'informations permettant, soit d'expliciter le contenu de la "base de texte", soit de fournir les informations absentes de la base de texte, mais présentes dans le modèle mental sous-jacent au texte. (1)

Du point de vue théorique, cette recherche s'appuie d'une part sur les travaux antérieurs de ses membres concernant les processus de compréhension en lecture (2) et d'autre part sur l'état de la question des aides logicielles à la lecture, entamé dans le cadre d'une recherche précédente. (3)


(1)  Marin, B., Avel, P., Crinon, J., Legros, D. (2004). Aides à la compréhension d'un texte scientifique par des élèves de 11 ans. Communication au 9ème colloque international de l'Association internationale de recherche en didactique du français (AIRDF), Québec, 26-28 août 2004.   Lire

Crinon, J., Avel, P., Legros, D., Marin, B. (2005). Vers des aides logicielles à la compréhension de textes documentaires scientifiques pour les élèves de cycle 3 et de collège. In P. Tchounikine, M. Joab & L. Trouche (Éds.), Actes de la conférence EIAH (Environnement Informatiques pour l'apprentissage Humain). Montpellier, 25-27 mai 2005 (pp. 21-32). Lyon : INRP.  Résumé  Fichier PDF

Crinon J., Legros D., Marin B., Avel P. (2007). Aides logicielles à la lecture de textes documentaires scientifiques. Alsic, vol 10. En ligne.  Lire

(2) Daguet, H. & Legros, D. (1998). Conception et validation d'outils d'aide à la compréhension de textes. L'évaluation des processus cognitifs dans l'apprentissage. 12e Colloque de l'Association pour le Développement des Méthodologie d'Évaluation en Éducation. Mons, 9-11 septembre 1998.

(3) Legros, D. & Crinon, J., éds. (2002). Psychologie des apprentissages et multimédia. Paris : Armand Colin (Collection U, série Psychologie).  Lire  Voir


Suite   Début de page

 

  

° Analyse des activités d'écriture et de réécriture chez des apprenants utilisant les TIC : le travail collaboratif à distance

L'objectif général des travaux de notre équipe sur le travail collaboratif à distance est d'étudier l'aspect "écrit" de la communication médiée par ordinateur, et plus particulièrement la communication asynchrone.
Dans la perspective instrumentale inspirée des conceptions de Vygotski et de Bruner, tout artefact technique doit être analysé comme médiateur de l'usage guidé par des pratiques sociales dans les contextes spécifiques et selon les objectifs des utilisateurs. Mais du fait que, réciproquement, l'usage est déterminé par le savoir relatif à l'artefact en tant qu'instrument, notre analyse du mode de fonctionnement des outils de communication asynchrone s'attache à leur potentiel instrumental en articulation avec les objectifs des enseignants lors de la conception des activités pédagogiques intégrant ces outils. Il s'agit de proposer un éclairage théorique susceptible de guider les appropriations possibles de ces moyens par les principaux acteurs responsables : les enseignants. Nous pensons qu'une compréhension par les enseignants des caractéristiques instrumentales de ces outils (c'est-à-dire réorganisant l'activité cognitive des apprenants) peut faciliter une conception des situations médiées par ces outils et favoriser ainsi la réalisation de l'objectif fixé à la situation d'apprentissage.
Ce programme de recherche intègre à la fois l'état de la question et des recherches empiriques dans des classes utilisant des outils de communication. Ainsi, une étude a eu pour objectif d'examiner comment des élèves du cycle 3 de l'école primaire mettent en relation leur représentation de la cohérence temporelle des actions et les marqueurs linguistiques de la temporalité. Nous avons ainsi cherché à identifier les connaissances qu'ils construisent grâce au passage par l'écrit et à mesurer l'impact de ces nouvelles connaissances sur leurs compétences d'emploi des formes verbales du passé. Nous avons ainsi étudié les effets du travail coopératif à distance en comparant trois conditions : travail individuel, travail coopératif en face à face et travail coopératif en face à face doublé d'une coopération à distance par courrier électronique.

Crinon, J. & Legros, D. (2000). De l'ordinateur outil d'écriture à l'écriture outil. Repères, 22, 161-175.  Lire  Voir
Crinon, J. & Marin, B. (2003). Parler, écrire, apprendre : coopérer en classe et à distance. Les Dossiers de l'ingénierie éducative, 42, mars 2003, 24-29.  Lire
Crinon, J., Marin, B., Legros, D. (2003). L'impact de la collaboration à distance sur l'apprentissage des temps du récit au cycle 3. In C. Desmoulins (éd.), Actes de la conférence EIAH (Environnements Informatiques pour l'apprentissage Humain). Strasbourg, 15-17 avril 2003 (pp. 103-114).  Lire


Suite   Début de page

 

  

° Les dispositifs d'écriture dans la formation des enseignants

En cohérence avec la problématique du langage écrit comme instrument de médiation sémiotique déjà présentée dans d'autres volets de l'activité de l'équipe, et en continuité avec nos recherches antérieures, nous proposons un recadrage de la question classique des rapports entre théorie et pratique dans la formation des enseignants, en nous centrant sur leur activité de production. Cette activité aux significations multiples contribue à la fois à l'évaluation, à la socialisation et à la constitution de l'identité professionnelle, à la construction de connaissances et de compétences plurielles.
Bien que les recherches sur les formes du travail étudiant et sur l'utilisation de l'écrit se soient multipliées, nous pensons que les formateurs d'enseignants sont loin d'avoir pris la mesure des enjeux de l'écriture. Ainsi, beaucoup conçoivent la rédaction du mémoire professionnel comme le compte rendu final d'une activité réflexive menée par ailleurs. Il nous semble au contraire que l'écriture peut jouer un rôle constitutif de la réflexion et favorise le processus constructeur de la pensée. Écrire permet de capitaliser les données, de les mettre en relation et de les réinterpréter. Écrire fournit un support dialogique et oblige à expliciter des intentions et à faciliter la tâche interprétative du lecteur, là où le discours oral fonctionne sur le mode de la connivence et de l'implicite.

Cette recherche a cherché à explorer l'écriture en formation en combinant plusieurs axes :

- décrire précisément les formes et les contextes des genres existants, y compris dans des comparaisons internationales ;
- analyser les modes d'appropriation de ces genres par les formés, leurs modes de travail avec l'écrit et leurs modes d'interaction par et à propos de l'écrit, y compris dans l'utilisation de réseaux de communication électronique ;
- contribuer à construire un modèle général de l'écriture en formation et de ses composantes spécifiques, à partir du premier modèle proposé par l'équipe en 2001 et des analyses complémentaires qui le mettent à l'épreuve.

Dans le cadre, de cette recherche, des éléments d’aide à l’écriture du mémoire professionnel ont été proposés aux professeurs des écoles stagiaires.

Crinon, J., dir. (2003). Le mémoire professionnel des enseignants, observatoire des pratiques et levier pour la formation. Paris : L'Harmattan.  Lire
Crinon, J. & Guigue, M. (2002). Être sujet de son écriture : une analyse de mémoires professionnels. Spirale, 29, 201-219.  Lire
Crinon, J. & Guigue, M. (2003). Écrire ses pratiques dans des mémoires professionnels. In C. Blanchard-Laville et D. Fablet (éds.), Écrire les pratiques professionnelles, pp. 167-198. Paris : L'Harmattan.  Voir
Guigue, M. & Crinon, J. (2001). L'usage des lectures dans l'élaboration et l'exposition des mémoires professionnels d'IUFM, LIDIL, 24, 71-90.  Lire
Ricard-Fersing, É., Dubant-Birglin, M.-J. & Crinon, J. (2002). Mémoires professionnels et portfolios dans la formation des enseignants : étude comparative. Revue française de pédagogie, 139, 121-129.  Lire  


    Début de page

 

  

° Enseigner / apprendre à produire des textes informatifs et des textes de fiction

L'objectif de cette recherche est de mieux comprendre les conditions d'efficacité des situations de "révision collaborative" des textes produits par les élèves, à l'école et au collège. Quelques questions soulevées : les rôles respectifs du passage par la communication écrite dans une collaboration à distance et des interactions en face à face ; reconceptualisation du texte initial et révision de la surface linguistique ; spécificité des apprentissages rédactionnels dans des genres/types de textes contrastés (textes documentaires explicatifs et récits de fiction)..

Les textes produits et révisés, dans le cadre d'échanges entre classes, par des élèves de CM2 au cours de la première phase de la recherche (mai 2006), peuvent être consultés sur le site Cyberéchos.



    Début de page